top of page
  • Photo du rédacteurGerard Lopez

La pratique maintenant

Dernière mise à jour : 11 déc. 2022

Cet article est inspiré du « Grand manuel de Sophrologie » (Edition DUNOD)


Les principes de base :

Le stress représente le déséquilibre entre la « pression » et notre capacité à y faire face. Il se manifeste dans le corps (crispations musculaire, augmentation du rythme cardiaque, maux de tête, insomnie, addictions etc.) et crée des dysfonctionnements (au niveau de nerfs, des glandes, du sang, de la lymphe, des organes, du sommeil, de la digestion etc.). Il en résulte une baisse de notre système immunitaire et de notre capacité d’auto-guérison, et donc une augmentation des maladies en général.


Il y a deux grandes familles d’hormones du stress : les catécholamines et les glucocorticoïdes.

Les premiers sont comme des alarmes et nous poussent à la rapidité, à agir, fuir (adrénaline et noradrénaline). Les seconds servent plutôt à notre résistance, au maintient, à l’éveil, à la prudence. On est aux aguets, en « sur » vigilance (cortisol et corticostérone). Ce sont ceux-là qui posent soucis à notre santé en cas de forte de dose ou de répétition excessive. Et il faut bien avouer que notre mode de vie aujourd’hui ne nous aide pas. Au contraire, il installe chez nous un stress chronique, donc délétère pour notre santé.


La sophrologie propose alors quatre axes de travail :

-Diminuer l’impact des stresseurs de la vie quotidienne : Situations difficiles, conflits, échecs, soucis de santé,…

-Diminuer la réaction au stress : relaxation, capacité à retrouver du calme.

-Augmenter ses ressources : confiance, maîtrise, organisation, énergie, prise de décision,…

-Modifier notre perception des stresseurs et de nos ressources : relation d’aide, travail sur les croyances, les préjugés, la perception de soi et du monde.


Le but de base du sophrologue est de placer le client dans un contexte favorable au changement : l’état sophronique.

L’état sophronique est un état de relâchement global, physique et mental. La détente est profonde, les pensées sont en veille. A partir de là un travail à la fois pédagogique et thérapeutique est possible.


Selon les besoins du client, différentes techniques sont alors utilisées.

Pour en savoir plus : Pour qui? Pour quoi?


En résumé, comme je dis : « Du temps pour soi, retrouver le calme, se ressourcer, et devenir acteur de sa vie. »

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page